​Arrêt des centrales nucléaires: la méthode Coué de l’ASN ? Par Écologie Radicale

​Extrait de la newsletter de Françoise Dutheil :

« Alors que 90 % des essais de la cuve de l’EPR de Flamanville ont été menés, EDF n’a aucun doute sur la validité de cet équipement crucial du réacteur. L’ASN doit encore donner son autorisation d’ici mi 2017.

Mercredi 16  novembre, devant quelques journalistes réunis sur le chantier de l’EPR de Flamanville (Manche), Xavier Ursat, directeur général en charge des projets de nouveau nucléaire, a assuré que « le scénario d’une non compatibilité de la cuve n’existe pas chez EDF »…
…Selon Laurent Thieffry, directeur du chantier de l’EPR, « 89 % des essais ont été menés à ce jour et les résultats respectent le prérequis de l’ASN ». Ces contrôles représentent 1600 tests réalisés sur trois pièces sacrificielles fabriquéesdans les mêmes conditions que la cuve de l’EPR dans l’usine Creusot Forge d’Areva…   Il y a, en effet, de quoi rester pantois devant tant d’acharnement à trouver quelque chose, coûte que coûte (André PELLEN) Rendez-vous compte : 1600 tests ! À l’avenir, en combien d’exemplaires va-t-il falloir fabriquer cuves et GV d’EPR, pour pouvoir s’assurer par tests destructifs que ces pièces sont bien sûres ?!
Ce que l’ASN pourrait craindre c’est que l’on finisse par s’écrier : «  Tout ça pour ça ! », « tant d’argent gaspillé pour ça ! »… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s