Continuer avec le nucléaire, ça n’a pas de sens ?

Ce qui n’a pas de sens c’est de vouloir se passer d’une source de production électrique continue qui à moyen ou long terme devra toujours compenser l’intermittence des EnR. Le mix final peut être aussi riche en EnR (chaleur et éventuellement électrique) que ce qui a un sens économique.

Les centrales actuelles, dites de 3ème génération, ne sont construites que pour faire la jointure avec les suivantes de 4e génération (comme la téléphonie 2G a été completée par la 3 puis 4G). Et elles ont déjà fait leur preuves depuis longtemps. Reste juste à en industrialiser les plus vertueuses versions.

Elles reposent sur un modèle où le combustible est dissout dans un sel fondu. La centrale est plus sûre car elle fonctionne à pression ambiante et ne nécessite pas de cuve et contre-cuve. Un emballement réactif local échauffe globalement le liquide qui se dilate ce qui a pour effet de diluer le combustible et de ralentir la réaction. Elle produit moins de déchets car les actinides peuvent y être brûlés. Elle permettra de se débarrasser des déchets déjà produits. On pourra y consommer du thorium et ainsi augmenter la longévité de la filière. La France possède aujourd’hui environ 30 000 t de thorium résidu de la fabrication du lithium. La production actuelle d’électrisée nécessiterait 30 t/an, ce qui nous donnerait une autonomie de 1000 ans.

Il y a peu d’expériences sur les filières à sels fondus dans le monde. les travaux ont été arrêté après la décision économique du passage à l’eau pressurisée actuelle. L’Inde possède une petite centrale de ce type. 

C.H.

En votant vert, je ne pensais pas que je couperais l’électricité à grand-mère…

Malgré les alertes répétées depuis 1995, les gouvernements soucieux de préserver les sensibilités écolo (et pas écologiste) de gauche et droite ont résolument bloqué la seconde phase de la transition énergétique. A savoir poursuivre la contruction des 70 tranches électronucléaires.au lien de rester bloqué à 58.

Cela nous  conduit donc à une pénurie et à des coupures intolérables puisqu’annoncées en temps utiles, et des impérities fossiles (décès et malades liés à la pollution, importations pléthoriques et dette accrue, chômage persistant, mauvais signal en Europe, etc…).

A quand une prise de conscience ?

Pour preuve ce message adressé aux maires de France :
JANVIER 2017

Objet : Évènement « grand froid » – Risque de délestage électrique – Conséquences sur l’approvisionnement en eau.

> Mesdames, Messieurs les maires,

> La vague de froid en cours, prévue pour la semaine mais qui pourrait bien s’étendre jusqu’au 25 janvier selon les prévisions météorologiques, devrait entrainer des délestages électriques qui impacteraient 1 à 2 millions de foyers sur l’ensemble du territoire à partir de ce jeudi . 
> D’autres délestages non programmés pourraient être envisagés en cas de sur-consommation en fonction des conditions météorologiques.
> Par ce message, je vous précise qu’il vous appartient de prendre les dispositions nécessaires pour maintenir un approvisionnement en eau minimum, en cas de délestage électrique susceptible d’impacter votre approvisionnement en eau (pompage, traitement).
> Je vous saurai gré de bien vouloir faire part des éventuelles difficultés que vous pourrez rencontrer en cas de coupure électrique pour votre approvisionnement en eau à la délégation départementale de XXX de l’agence de santé XXX
> En vous remerciant de votre implication.

> Pour le délégué départemental 

Pourtant les faits étaient connus et ne font que se confirmer…en 2017.

On agit quand ?

Annexes :

http://huet.blog.lemonde.fr/2017/01/16/penurie-de-jus-lalibi-nucleaire/

Le renouvelable pour les nuls, ça aide à comprendre ?

Il y a du vent ? alors c’est moins de fossiles en Allemagne, pas en France (Déjà décarbonée à 95%). Ou alors c’est un hasard passager.

Pas de vent ? il faut construire 75% du mix avec des centrales à gaz….  Incompatible avec réduire de 80% notre CO2 d’ici 2050…

Stocker l’énergie ? Oui mais alors vendre les bijoux de famille…et ruiner la planète en extractions minières (batteries, barrages…)

Optimiser l’intermittence grâce aux Réseaux Intelligents ? ça n’est pas magique : tant que vous ne cuisinez pas avant 17h et que ne vous chauffez pas seulement après 22h, c’est 10% de gain. Seuls les ballons d’eau chaude éléctrique et les pompes à chaleur réussissent à économiser efficacement notre énergie.

La batterie de ma voiture pour électrifier la maison ? Pas folle la guêpe, vu leur prix, réduire de moitié leur durée de vie (6 ans à 3 ans) ? Je préfère acheter le courant électro-nucléaire pas cher…

La batterie de seconde vie, alimentée par mes panneaux photovoltaïques ? Investir 5 000 € (2 heures de courant en moyenne ?) pour rentrer dans ses frais dans 20 ans, seuls les bobos le décideront.

Produire peu importe le vent et le soleil ? ce sera : du fossile, ou… encore l’inéluctable l’électronucléaire. Pas pour un lobby, mais parce que c’est la simple logique.

Le pouvoir de changer l’avenir ? (#PowerToChange) c’est le pouvoir de réfléchir enfin hors des idées reçues.

Mais on m’avait dit que 100% d’énergie renouvelable c’était possible, même en payant un peu plus cher ? Lisez cela, puis réfléchissez par vous même ? Même Libé le dit ici.

Sortons de la « religion » du tout nucléaire ou du tout renouvelable.

La solution, c’est prendre le meilleur là où c’est utile. En moyenne dans le monde, 50/50 de l’énergie. En Europe, 80% de l’électricité en nucléaire.

Seulement 2°C degrés de réchauffement climatique, cela se mérite.

Quels textes lire en priorité pour comprendre? voici quelques propositions…

 

Bonnes lectures 😉