100% re-nou-ve-lable on vous dit ! 

Une nouvelle méta-étude démontre que l’énergie 100% renouvelable n’est pas réaliste ? Et bien des médias trouvent le moyen d’affirmer le contraire…

Voici les éléments de cette nouvelle étude (gratuit temporairement) :

Burden of proof: A comprehensive review of the feasibility of 100% renewable-electricity systems 

By

B.P. Heard,

B.W. Brook,

T.M.L. Wigleya,

C.J.A. Bradshawd.

https://authors.elsevier.com/a/1UpVQ4s9Hvq6ol ou http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1364032117304495

La traduction dans les journaux dit exactement le contraire que ce qui est écrit dans l’article :

Dans l’étude :

« valuated against these objective criteria, none of the 24 studies provides convincing evidence that these basic feasibility criteria can be met »

Dans un article ici :

http://reneweconomy.com.au/energy-experts-say-100-renewables-feasible-realistic-90670/

« Most energy experts say 100% renewables is feasible, realistic »

« This post seems ready made to serve as shorthand political retort to the new paper just released by Heard et al on the feasibility of 100% RE »

Il n’y a donc pas qu’en France qu’une certaine presse est incompétente ou corrompue par les délires  du lobby « vert »

Tel Gribouille qui saute dans l’eau pour se protéger de la pluie, les Français sont majoritairement prêts à sauter dans l’éolien pour se sauver des fossiles…

A l’étranger c’est également le cas, même si c’est moins choquant car ils n’en sont pas encore comme nous à nos 94% d’électricité décarbonée. Ce qui nous permet d’atteindre le nombre record de 30% d’énergie finale. Et pourtant cette électricité représente encore trop peu : 20% d’énergie finale (c’est dire biomasse+déchets, et 4/5ème en pilotable nucléaire, 1/5 en renouvelable (dont 2/3 en pilotable hydroélectrique, et 1/3 en intermittent éolien mais 6 fois moins en solaire) ).

Pour conclure sur les détails de l’étude :

Exemple pour le fameux scénario Jacobson US : il obtient seulement 3 points sur 7.

« The work of Jacobson et al. […] depends strongly on extraordinary assumptions relating to electrification, energy storage and flexibility in demand »


Donc allons soutenir les scénarios réalistes (comme #Négatep en France ou #MessageSupplyN pour le monde) qui proposent 50% ENR et 50% électro-nucléaire en puissance installée, seule piste réaliste pour sauver le climat puisque le captage du CO2 ne sera pas finançeable dans les délais.

En en 2040 l’électronucléaire sera renouvelable grâce aux surgénérateurs et à l’uranium des océans qui est constant vu l’érosion chariée par les rivières…

Annexes : les graphiques de l’étude

 Pour en savoir plus sur Jacobson : plusieurs articles sur ce blog scientifique :

http://energie-crise.fr/spip.php?article216

Pour en savoir plus sur un autre scénario récent qui lui est publié dans une revue internationale à comité de lecture :

http://cap22.blogspot.fr/2016/10/le-scenario-messagesupplyn-loption.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s