Prix nobel d’économie, nucléaire et climat

Groupe facebook Nukes : extrait

Jill Adams.

Quelqu’un a-t-il remarqué que le lauréat du prix Nobel d’économie William Nordhaus faisait partie du comité des académies nationales sur les systèmes d’énergie nucléaire et de remplacement ?

J’ai cherché et découvert Energy in Transition 1985-2010 Rapport final du Comité sur les systèmes nucléaires et les énergies de substitution, qui tire de bonnes conclusions sur la manière dont nous utilisons la rhétorique:

https://www.nap.edu/read/11771/chapter/1

« Un aspect inhabituel de ce rapport est sa conclusion que les futures décisions concernant l’énergie nucléaire vont être perçues au moins autant par les perceptions des risques et des avantages par le public que par des conclusions rigoureuses établies par des scientifiques sur la base d’analyses scientifiques, ce qui constitue un fardeau excessivement lourd d’objectivité pour ceux dont les propos permettent de façonner l’opinion publique. Le risque ou les avantages de l’équation, ou le non-respect des solutions de rechange, pourraient sembler conduire d’une part à dénier à la nation toutes les principales sources d’énergie ou, d’autre part, à créer un faux sentiment de sécurité.  »

Has anyone noticed that the winner of the Nobel Prize for Economics William Nordhaus was on the National Academies’s Committee on Nuclear and Alternative Energy Systems? I searched and found Energy in Transition 1985–2010 Final report of the Committee on Nuclear and Alternative Energy Systems which has some good conclusions about the way we use rhetoric:

« An unusual aspect of this report is its conclusion that future decisions concerning nuclear energy will be determined by public perceptions of risks and benefits at least as much as by rigorous conclusions drawn by scientists on the basis of scientific analysis. That circumstance places an unusually heavy burden of objectivity on those whose statements help to fashion public opinion. Excessive attention to either the risk or the benefit side of the equation, or failure to consider the alternatives, could seem to lead, on the one hand, to denial to the nation of all major energy sources or, on the other, to a false sense of security. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s